Amortissements constants

Amortissements constants

Amortissement par échéances constantes.

Le principe de ce mode d’amortissement est que la part de capital remboursée, à chaque échéance, est identique durant toute la durée de l’emprunt, afin qu’au terme de celui-ci, l’intégralité de la dette soit apurée.
L’amortissement constant en capital semble être une des formules les plus intéressantes sur papier. Elle permet de diminuer le taux moyen de votre emprunt. La partie en capital remboursé reste identique tout au long de la durée du prêt. Ce qui fait que vous commencez avec une mensualité plus élevée, et au fur et à mesure de vos remboursements, celle-ci diminue. C’est la formule la moins chère au terme, mais avec la charge la plus élevée au départ, ce qui la rend plus compliquée à obtenir.
Au début, vous remboursez un montant plus élevé que celui que vous devrez effectuer l’année suivante, et ainsi de suite. Mais si vous tenez compte de l’inflation, la valeur de l’argent est plus élevée au moment du premier remboursement que par la suite. Ce qui fait que cette formule n’est pas très intéressante.
Dans ce cas, c’est un peu comme si vous remplissez le bain avec un seau. À chaque remplissage, vu que le seau a toujours la même contenance, le niveau du bain augmente de façon homogène. Même si le temps de remplissage est identique à celui avec l’eau coulant du robinet, au départ le remplissage sera plus rapide et les intérêts eux aussi diminueront plus vite.

 

Tableau
Produit : Taux fixe
Date de tarif : 05/09/2015
Montant : 100 000 €
Taux annuel : 2,7872 %
Durée : 20 ans
Type d’amortissement : amortissement constant
Mensualité de départ : 645,67 €
Mensualité min : 416,82 €
Mensualité max : 645,67 €
Coût total : 127 594 €

Ce genre d’amortissement est appelé amortissement constant ou linéaire du crédit.
Ce système permet aisément de calculer le solde restant dû puisqu’il est lié à la durée. Lorsque vous arrivez au tiers de la du rée de votre crédit, vous avez remboursé un tiers de la somme. Si vous êtes à la moitié de celui-ci, il vous reste pile la moitié du capital à rembourser. Ce qui n’est pas le cas dans les autres formules où vous rembourserez plus d’intérêts que de capital au début du crédit.