Comment s’évalue un bien

Comment s'évalue un bien

Elles sont prudentes, les caisses de prêt !

La plupart – pas toutes ! – demandent à un expert choisi par elles d’estimer la valeur du bien afin d’estimer les risques encourus.

Sur quoi se base un expert pour estimer la valeur du bien que vous désirez rénover ?

« Sur sa longue expérience » ! C’est un peu court, mais non dénué de quelque vérité.

Certes, sa longue expérience lui servira pour définir l’un ou l’autre critère.

Se basant sur des calculs précis de surface et de volume, que l’expert affectera de coefficients, fruits de son expérience et qu’il manipule tous les jours, il définira diverses valeurs, et d’abord la valeur de reconstruction qui est l’estimation du coût de la reconstruction du bien, en cas de sinistre total, tel qu’il existe aujourd’hui, ou tel qu’il existera après sa construction.

C’est sur cette valeur de reconstruction, dite aussi valeur d’assurance à neuf, que les compagnies d’assurance se baseront pour établir les clauses de votre contrat d’assurance.

Cette valeur servira également de base à l’expert lui-même pour établir les autres valeurs :

  • les valeurs avant travaux ;
  • les valeurs après travaux, c’est-à-dire quand l’immeuble sera entièrement rénové et équipé, donc tout à fait habitable.

Ces valeurs, avant et après travaux, se distinguent en :

  • Valeur de gré à gré, qui représente la valeur de vente obtenue par un notaire en son étude, par une agence immobilière, ou par le propriétaire lui-même.
  • Valeur vénale, ou valeur volontaire publique qui représente la valeur qui pourra être obtenue en vente par notaire, dans de bonnes conditions, en public. Il est important de noter que c’est la valeur sur laquelle se basent les organismes de prêt pour consentir un prêt hypothécaire.
  • Valeur en vente forcée qui est la valeur de liquidation de l’immeuble sur saisie.

Attention :

L’estimation d’un bien n’est pas une science exacte, c’est une base, disons, de travail. L’on note en effet parfois d’assez importants écarts entre les estimations de différents experts pour le même bien. C’est la raison pour laquelle les organismes de prêts ont leurs propres experts, pour que la manière de juger un bien participe toujours de la même démarche, en laquelle l’organisme de prêt a confiance.