Délais d’exécution

Délais d'exécution

La convention stipule clairement la date de début du chantier, qui est aussi la date de début du délai d’exécution. Ce dernier doit aussi nécessairement être précisé dans la convention.

Il est de tradition de l’exprimer en jours ouvrables, c’est-à-dire que sont exclus les samedis, les dimanches, les jours fériés légaux, les jours de congé officiels du bâtiment, qui varient du reste de région à région, et enfin les jours d’intempéries qui varient eux aussi de région à région. Bref, si c’est précis à l’arrivée, cela ne l’est pas du tout au départ. Grosso modo, cela fait en moyenne 200 à 220 jours ouvrables par an.

On conseille souvent d’exprimer ce délai en jours calendriers plutôt qu’en jours ouvrables. Mais il est bien difficile de changer les mentalités et le principe des jours ouvrables est tellement rentré dans les mœurs !

Cela dit, il faut se montrer draconien envers le respect de ce délai contractuel. N’hésitez pas à le rappeler le plus souvent possible au constructeur et dès que vous estimez que ce délai est ou va être incessamment dépassé, écrivez-le par recommandé.