La remise de prix

La remise de prix

Sauf si vous avez fait le choix d’un prototype chez un promoteur, et donc accepté son prix, votre architecte va demander à plusieurs entrepreneurs de soumissionner, c’est-à-dire de vous remettre un prix sur base des plans et du cahier des charges. Ne vous contentez pas d’un seul prix ou d’une seule offre. Vous êtes toujours au stade du choix : profitez-en.

Trois offres de prix me semblent vraiment le minimum pour un choix valable, à moins que vous ne connaissiez parfaitement bien l’entrepreneur ou le promoteur, et que vous ayez décidé de ne faire confiance qu’à celui-là.

La confiance est une valeur essentielle dans le domaine de l’immobilier.

La remise de prix devrait, idéalement, s’accompagner d’un bordereau quantitatif et estimatif. Ce bordereau donne, pour chaque poste, les quantités à mettre en œuvre. Ce à quoi correspondra un prix unitaire. C’est ainsi qu’est calculé le prix général et final de l’entreprise.

Ce document est évidemment important pour établir des décomptes en cas de modification en cours de chantier.

Mais ce document, une fois accepté, et le contrat d’entreprise, dès qu’il est signé, ne pourront plus être contestés. Les quantités sont calculées ou acceptées sur base d’un métré calculé par l’architecte ou par l’entrepreneur. Elles font partie du forfait de l’entreprise.

Sauf modification en cours de chantier demandée par le maître de l’ouvrage, aucune dérogation n’est possible. Mais si modifications il y a, vous saurez, au moins, sur quelles bases de prix unitaire le décompte pourra s’effectuer.