Le budget

Le budget

Dès votre décision de construire prise, et avant même de chercher votre terrain, il importe que vous sachiez où vous allez. Et l’argent reste le nerf de la guerre. Vous endetter pour avoir votre maison ? Très bien, mais pas trop.

Voyez avec votre banquier de combien de fonds propres vous pouvez disposer. Ensuite, avec votre banquier ou votre assureur, de combien vous pouvez disposer en emprunt hypothécaire. Additionnez le tout. Le total ne vous satisfait pas pleinement ? N’hésitez pas à cajoler quelque peu vos parents. Tant mieux si ça marche. Après tout, vous le méritez bien.

Bref, vous tenez votre budget.

Alors amputez-le d’autorité de 10 %, que vous cacherez au plus profond de votre portefeuille. Cet en-cas s’avèrera bien utile pour boucher les trous causés par votre imprévoyance, les surprises ou les coups de cœur, auxquels vous n’avez pas pu résister sur le chemin du plaisir de bâtir !

Combien vous reste-t-il ? Autant d’argent ? Alors distribuez-le en essayant de ne rien oublier. Le schéma que je vous propose est tout à fait théorique. Il est sujet à diverses modifications, au cas par cas, en fonction du choix du terrain, de vos ambitions, etc.

Répartition des dépenses en pourcentage de votre budget

  • Terrain + Frais    13
  • Gros œuvre         30
  • Second œuvre    38
  • Architecte + TVA  5
  • Raccordements (eau, gaz, électricité, égouts)  4
  • Cuisine équipée    4
  • Salle de bain (pour peu qu’elle ne soit pas comprise ci-dessus) 2
  • Aménagements (abords, accès, terrasse, etc.) 25
  • Divers (assurances) 15

TOTAL  100

Vous avez donc un schéma de budget. Ne vous faites cependant aucune illusion. Vous allez vous en écarter peu ou prou et, sans doute, dès le début, c’est-à-dire dès l’achat du terrain.

Le coup de foudre, l’imprévu, les nécessités imposées lors du permis d’urbanisme sont parmi les lois inéluctables de l’immobilier. Vous y succomberez ou vous serez obligé d’y succomber.

« Redressez » votre budget à chaque fois. Construire est un plaisir qui ne doit pas devenir une aventure financièrement insoutenable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *