Les différents moyens pour financer un bien en prêt total ou prêt à 125 %

Les différents moyens pour financer un bien en prêt total ou prêt à 125%

Comme vous le savez, pour acquérir un bien immobilier, il faut disposer d’un certain capital en fonds propres : l’acompte du compromis de vente augmenté du montant des frais relatifs aux droits d’enregistrement et frais de notaire.

Mais d’abord, qu’est-ce qu’un prêt total ou un prêt à 125 % ?

Quand on achète un logement en Belgique, que ce soit un appartement ou une maison, on est obligé de payer des taxes (les frais d’enregistrement) qui peuvent être de 5 %, 6 %, 10 % ou 12,5 % en fonction des régions et du revenu cadastral.
À ces différents frais, il faut rajouter les frais du notaire, qui sera chargé d’acter la vente, augmentés de la TVA sur ces frais, plus des frais de recherches et de formalités administratives, plus des frais de transcription hypothécaire, plus… Hé, stop là, c’est bon, ça suffit !
Bien, vous avez compris, pour payer un achat immobilier, on ne peut malheureusement pas régler juste le prix d’achat, on est également tenu de s’acquitter de tous ces frais.
Avouez que nous nous en passerions bien.

Mais en attendant un miracle, ces frais existent et ils sont à payer lors d’un achat immobilier.
Un prêt total ou 125 %, c’est un crédit qui englobe le prix d’achat et les frais liés à celui-ci.
Pourquoi 125 % ? Le terme 125 % vient en réalité de la quotité que l’on ne peut pas dépasser.
Les organismes qui proposent ce type de crédit vont toujours se limiter à vous prêter un maximum de 125 % du prix d’achat ou de la valeur du bien acheté.
D’où le terme crédit à 125 % et ce malgré le fait que, dans la plupart de cas, on n’est jamais réellement à 125 %, on est à 119 % ou 123 %…

Mais bon, il fallait bien trouver un terme adéquat.
Le plus simple pour expliquer les possibilités pour un ‘125 %’ est un bon exemple.

Voici les différents choix :

  • Le 125 % cautionné
  • Faire un PH de 100 % plus PAT
  • Faire un PH de 105 % plus PAT
  • Faire un PH de 100 % ALAC plus PAT
  • Faire un PH de 105 % ALAC plus PAT

Pour info, « PH » signifie Prêt Hypothécaire et ne veut pas dire que vous devez ajouter du chlore dans votre piscine, ni courir au magasin pour en acheter ; « PAT » signifie Prêt À Tempérament et n’est pas l’abréviation de pâté !

Sachez encore que, dans le jargon, on parle de CH, abréviation de « Crédit Hypothécaire ».
Et encore de CAC (heureusement que l’on n’a pas rajouté un « A » à la fin de celui-ci !), donc CAC = Crédit À la Consommation.

Bon, revenons à nos haricots !

Oui, vous avez la possibilité de devenir propriétaire en payant une somme équivalant à un loyer et sans investir de fonds propres.

Exemple : deux jeunes veulent acheter une maison en Wallonie à 210 000 € ; ils doivent réaliser 20 000 € de travaux, plus les frais de notaire et tout le toutim.
Monsieur est âgé de 27 ans et madame a 26 ans (c’est pour le comparatif de l’assurance SRD qui est obligatoire en prime unique dans le crédit cautionné).

Voici, pour ce sympathique couple, le plan financier de leur projet :

  • Achat : 210 000 €
  • Travaux de rénovation : 20 000 €
  • TVA sur la rénovation à 6 % : 1200 €
  • Frais de notaire et d’enregistrement à 12,5 % plus frais annexes (voir calculateur sur le site des notaires ou le site Solufinance) : +- 31 000 € de provision.
  • Les frais d’acte de crédit suivant la formule de crédit choisie (puisqu’ils dépendent du crédit réalisé en prêt hypothécaire).
  • Soit un petit total pour notre couple de 262 200 €, auquel il faudra rajouter les frais d’acte de crédit en fonction de la formule choisie (ils dépendent du crédit réalisé en prêt hypothécaire).

Voici les différentes formules pour financer cet achat :

Les simulations, ci-après, ont été établies à la date du 9 septembre 2015, et j’ai dû adapter le taux en fonction des différents organismes proposant ces formules, sur le marché du crédit hypothécaire en Belgique.
Il en découle qu’en fonction de la quotité et du type de crédit choisi, les taux ne sont malheureusement pas identiques.