Les frais de l’acte de crédit hypothécaire

Les frais de l'acte de crédit hypothécaire

En envisageant une acquisition immobilière, il convient d’établir son budget, en tenant compte de son capital de départ et de ses possibilités de financement et, d’autre part, du prix de cette acquisition et des frais d’acte. Lorsque l’achat se réalise au moyen d’un financement avec une garantie hypothécaire sur l’immeuble (ce qui se passe dans la majorité des cas), il faut y ajouter les frais d’un deuxième acte notarié, par lequel est constituée une hypothèque au profit de l’organisme financier.
De même, lorsqu’à la suite d’une baisse des taux d’intérêt, on désire rembourser son financement initial au moyen d’un nouvel emprunt hypothécaire, souscrit auprès d’une autre institution financière, il y aura constitution d’une nouvelle hypothèque au profit du nouveau créancier. Dans ce cas, il faudra également supporter l’éventuelle indemnité de réemploi, et les frais d’un nouvel acte notarié d’affectation hypothécaire, en plus des frais d’acte de suppression de l’ancienne hypothèque (acte de mainlevée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *