Les vices apparents

Les vices apparents

Ils doivent être dénoncés au cours du chantier et au plus tard à la réception provisoire. Ils peuvent être de minime importance ou plus fondamentaux. Ils peuvent aussi se montrer de minime importance lors de la réception provisoire mais s’aggraver avec le temps. Il est donc nécessaire de les consigner dès la réception provisoire.

S’ils s’aggravent, il faut immédiatement prévenir par écrit en recommandé à l’entrepreneur avec copie à votre architecte. Il est important de prévenir ces deux intervenants, l’un et l’autre pouvant avoir une part de responsabilité.

Exemple concret : lors de la réception provisoire, une petite fendille est remarquée à un joint entre les hourdis. Cela pourrait n’être qu’une petite fissure de retrait ou un léger tassement, tout à fait normaux. Mais, très rapidement, ce défaut se généralise à tout le living, en s’aggravant nettement. Preuve est faite lors de l’expertise qui s’ensuit que les hourdis ont été trop faiblement calculés, vu leur portée, et que la chape de compression était insuffisante.