Libération des tranches

Libération des tranches

Important à savoir : dans le cas d’une construction, l’argent n’est pas totalement libéré à l’acte.

En effet, aucune banque ne va prendre le risque de vous faire un chèque de 250 000 € en n’ayant, en garantie, qu’un terrain d’une valeur de 50 000 €, sans que la construction y soit déjà érigée.

La banque va donc libérer l’argent au fur et à mesure de l’avancement des travaux, en se basant sur le cahier des charges que vous devrez lui transmettre.

Par conséquent, vous ne devrez pas payer l’intégralité de la mensualité de votre crédit à partir du jour de l’acte. L’avantage est que, pendant la durée de la construction, vous avez une dispense d’amortissement de capital sur le crédit et vous ne payerez que des intérêts sur le capital libéré au fur et à mesure de l’avancement de votre construction.

Enfin, certains organismes de crédit accordent, quel que soit le type de dossier, construction ou pas, une dispense totale de remboursement comprise entre 6 mois et 12 mois. N’hésitez pas à vous renseigner sur ces différentes possibilités.

Cette dispense de paiement durant un an permet soit de mettre de l’argent de côté pour le futur, soit d’en profiter pour couvrir tous les frais d’installation dans le nouveau logis, ou encore de faire la finition de la nouvelle construction.