Modifications en cours de chantier

Modifications en cours de chantier

Normalement, les travaux sont clairement et complètement définis par le cahier des charges, le métré et le descriptif des travaux, sauf ceux qui sont imprévisibles au moment de la rédaction de ces documents.

Donc, en dehors de ces deux ou trois points, rien ne peut justifier un supplément au prix initial, sauf si vous décidez de l’une ou l’autre modification de plan ou de matériaux.

Réfléchissez bien avant de changer quoi que ce soit.

Parlez-en d’abord avec votre architecte. C’est à lui d’établir, au besoin, un croquis de ce que vous désirez, un descriptif et un métré, et de soumettre tout cela à l’entrepreneur. Ne faites rien sans lui, surtout pas derrière son dos : il engage aussi sa responsabilité sur ces modifications.

Trop nombreuses sont les discussions infructueuses sur des promesses verbales affirmées par les uns, contestées par les autres.

Il est donc impératif d’exiger un document écrit de l’entrepreneur reprenant la nature de ces modifications et leur coût, bien entendu avant exécution.

Faites vérifier cet avenant par votre architecte.

Si l’entrepreneur proteste, rappelez-lui que vous avez signé un contrat d’entreprise et qu’il est bien normal que toute modification à ce contrat soit également consignée par écrit.

Certains entrepreneurs ont tendance à surestimer le coût des modifications. Et pour cause :  il n’y a pas de petits profits ! C’est pour cela que votre architecte doit vérifier le document actant la modification. Lui seul est à même d’analyser si le prix est raisonnable ou s’il est exagéré. Si les documents de base sont complets et clairs, il pourra se référer au métré et au bordereau des prix unitaires.

Quand la fin du chantier approche, soyez vigilant sur la date de celui-ci. Relisez votre contrat d’entreprise et le cahier des charges pour être sûr de ne pas vous tromper sur cette dernière. Relisez aussi ce que j’ai décrit ci-dessus sur les délais d’entreprise et n’hésitez pas à écrire par recommandé et, par précaution, un peu avant la date que vous estimez être celle de la fin du chantier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *